Kokcinelo soutient une équipe de recherche montpelliéraine

Le Projet

pp02-600x400En septembre 2016, Kokcinelo a eu la chance de rencontrer une équipe montpelliéraine de neurobiologistes qui, en collaboration avec une équipe du Centre de Biochimie Moléculaire d’Orléans, a mis en évidence une interaction entre un récepteur (5-HT6) de la sérotonine, un neurotransmetteur majeur du système nerveux central, et la neurofibromine, la protéine produite par le gène Nf1 dont les mutations sont la cause de la Neurofibromatose de type 1.

Cette interaction pourrait constituer une cible thérapeutique pour le traitement des déficits cognitifs observés chez certains jeunes patients atteints de neurofibromatose de type 1, comme les troubles de l’apprentissage et de la socialisation.

Pour simplifier, il faut retenir que le récepteur 5-HT6 puisse être une cible pour des médicaments permettant le traitement symptomatique de la neurofibromatose de type 1.

Le financement

pp04-600x400L’équipe de l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Montpellier a besoin de moyens pour continuer ces études et tester cette hypothèse sur un modèle préclinique de la maladie (souris hétérozygotes Nf1)

C’est dans ce contexte prometteur que l’association Kokcinelo a décidé de participer au financement de ce projet.

Un premier chèque de 5096,72€ a été remis à l’équipe de recherche lors d’une conférence de presse, le 2 mars 2017 à 12h00, au Café Joseph.

Pour que cette étude aboutisse sur l’élaboration de solutions thérapeutiques à l’échelle de l’Homme, l’association Kokcinelo a décidé de soutenir financièrement sur le long terme cette étude porteuse d’espoir, en continuant à rechercher des fonds et des soutiens financiers.

La conférence sera suivi d’un apéritif. Le Café Joseph est situé 3 place Jean-Jaurès – 34000 Montpellier >voir la carte

L’équipe de recherche

logos

Cette étude est menée par l’équipe du Docteur Philippe Marin (Equipe Neuroprotéomique et Signalisation des Maladies Neurologiques et Psychiatriques, de l’Institut de Génomique Fonctionnelle, CNRS UMR 5203, INSERM U1191, Université de Montpellier).

Personnels de l’équipe du Docteur Philippe Marin (DR CNRS) : conception et supervision du projet.
Carine Bécamel (Maitre de conférences, Université de Montpellier) : supervision du projet, études biochimiques.
Séverine Chaumont-Dubel (Maitre de conférences, Université de Montpellier) : supervision du projet, études biochimiques.
Emilie Doucet (chercheur post-doctorante, rémunérée grâce au Labex EpiGenMed) : études biochimiques et comportementales.

La conférence de presse en image :

Laisser un commentaire