Kokcinelo renforce son engagement pour faire avancer la recherche médicale

 

pp01-450x600Depuis sa création en octobre 2010, Kokcinelo s’est engagé à soutenir la recherche médicale pour lutter contre la Neurofibromatose de type I.

Cet engagement s’est concrétisé en mars 2017, avec la rencontre d’une équipe montpelliéraine de neurobiologistes dirigée par le docteur Philippe Marin qui, en collaboration avec une équipe du Centre de Biochimie Moléculaire d’Orléans, a mis en évidence une interaction entre un récepteur (5-HT6) de la sérotonine, un neurotransmetteur majeur du système nerveux central, et la neurofibromine, la protéine produite par le gène Nf1 dont les mutations sont la cause de la Neurofibromatose de type 1. Cette découverte constitue le point de départ du programme de recherche lancé en mars 2017 par une équipe de neurobiologistes de L’IGF de Montpellier.

Lors de la réunion de bureau le 16 février 2018, les membres du bureau ont fait le choix de renouveler le soutien financier à l’équipe médicale du docteur Philippe Marin initié en mars 2017 avec unpp03-600x400 premier chèque de  et ont décidé de poursuivre le financement du programme de recherche mené par l’équipe de recherche de l’Institut de Génomique Fonctionnelle, à hauteur 24 152,28 €.

D’après le budget prévisionnel présenté par le docteur Philippe Marin, cette somme représente plus de 7% d’un budget total de 339 859,66 €, et assure le financement de 3 années de fonctionnement d’une partie du programme de recherche.

Conférence de presse et remise du chèque ce vendredi 13 avril à 12h au café Joseph à Montpellier.

L’association est heureuse de contribuer à la pérennité de ce programme de recherche, porteur d’espoir pour les malades et leurs proches.

logos

Cette étude est menée par l’équipe du Docteur Philippe Marin (Equipe Neuroprotéomique et Signalisation des Maladies Neurologiques et Psychiatriques, de l’Institut de Génomique Fonctionnelle, CNRS UMR 5203, INSERM U1191, Université de Montpellier).

Personnels de l’équipe du Docteur Philippe Marin (DR CNRS) : conception et supervision du projet.
Carine Bécamel (Maitre de conférences, Université de Montpellier) : supervision du projet, études biochimiques.
Séverine Chaumont-Dubel (Maitre de conférences, Université de Montpellier) : supervision du projet, études biochimiques.
Emilie Doucet (chercheur post-doctorante, rémunérée grâce au Labex EpiGenMed) : études biochimiques et comportementales.

Laisser un commentaire